Recherche
Partager
Langues
21.01 . Helena Rubinstein, les surréalistes et le mascara

Passionnée et visionnaire, Helena Rubinstein a consacré sa vie à bousculer les codes et les frontières de la cosmétique, pour révéler aux femmes le pouvoir de leur beauté. L’impératrice de la beauté, comme la surnommait Jean Cocteau, avait parmi ses amis de nombreux artistes surréalistes tels que Salvator Dali, Tristan Tzara, Man Ray… et comme eux, elle avait le goût du défi. Elle repoussa les limites du possible en initiant de véritables révolutions cosmétiques. Ayant notamment compris l’importance du regard dans la séduction, elle a placé les yeux au cœur de son travail et mis en marche une incroyable histoire de mascaras... révolutionnaires.

 

1939 : Révolution waterproof

À l’écoute des femmes aux exigences les plus pointues, elle présente au monde une nouveauté absolue : le tout premier mascara waterproof. Une avancée technologique sans précédent et une présentation spectaculaire lors de l’Exposition Universelle de New York avec pour modèles les nageuses du ballet aquatique Acquade Show.

 

1958 : Révolution automatique

Au cours des Trente Glorieuses, en pleine mutation sociale, Helena Rubinstein accompagne l’émancipation des femmes qui mènent leur vie de front en conciliant leur rôle d’épouse et de mère et leur entrée dans la vie active. Elle invente alors le premier mascara automatique en tube, Mascara Matic. Devenu plus tard Long Lash, il conserve aujourd’hui encore son design effilé, unique.

 

2004 : Révolution esthétique

Plus qu’un produit cosmétique, Helena Rubinstein invente le mascara-bijou avec la saga Lash Queen. Un regard sur mesure pour chaque femme, et en plus, un écrin-bijou somptueusement élégant. Un fourreau d’or recouvert d'écailles métalliques précieuses pour Lash Queen Fatal Blacks. Un corps de métal illuminé de reflets dorés sur lequel se dessine une véritable peau de léopard pour Lash Queen Feline Blacks. Un corset de dentelle noire enveloppant délicatement un fourreau métallique doré pour Lash Queen Sexy Blacks. Chaque mascara est une prouesse packaging.

 

2013 : Révolution surréaliste

Toujours à l’avant-garde, Helena Rubinstein va encore plus loin en répondant à la première frustration des femmes : le mascara qui se dessèche trop vite. C’est ainsi qu’au bout de quatre années de recherche et de développement est lancé Surrealist Everfresh, le premier mascara qui ne se dessèche pas. Jour après jour, le résultat maquillage est exceptionnel et le reste jusqu’à la dernière goutte : volume déployé, longueurs graphiques, courbes somptueuses, glissant idéal… des cils surréalistes.

Articles Récents
Beauty Class
21.04  Mon vanity pour le printemps
PATRIMOINE
18.04  Madame et ses laboratoires
BACKSTAGE
16.04  La lauréate du Prix Entrepreneure Responsable ...
PATRIMOINE
14.04  Helena Rubinstein vue par les peintres
Articles associés
PATRIMOINE
17.09  INNOVATIONS MASCARAS DEPUIS 1939 : DECRYPTAGE ...
Focus sur
18.01  SURREALIST EVERFRESH, le 1er mascara qui ne se ...

Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires par email.
Prévenez moi de tous les nouveaux articles par email.
Veuillez saisir les champs obligatoires
Restez Connecté
X
Inscription par e-mail
Inscrivez-vous
Vous êtes bien inscrit à la newsletter.