Recherche
Partager
Langues
25.11 . Inflamm’aging, quand le stress nous fait vieillir

Récemment décrypté par les experts du vieillissement, le phénomène de l’inflamm’aging, contraction des deux termes « inflammation » et « aging », n’est autre que le vieillissement de la peau lié au stress oxydatif.

 
powercell-613x333
 
A l’origine du stress oxydatif, les fameux radicaux libres
Ces substances toxiques naturellement produites par l’organisme. Leur partie chimique contient un électron « libre », d’où leur nom, qui tente de s’équilibrer en volant un électron à une molécule voisine stable, laquelle devient à son tour instable et se transforme en radical libre. L’organisme produit naturellement des « antidotes » contre ces radicaux libres, mais l’équilibre peut basculer lors de la formation excessive de radicaux libres.
S’ensuit une chaine de réactions qui désorganisent et abiment les molécules biologiques ; on parle alors de stress oxydatif.Un stress oxydatif qui va entrainer un processus inflammatoire en générant des molécules de l’inflammation comme les cytokines.
Les attaques des radicaux libres portent sur les membranes cellulaires, sur l’ADN qui supporte notre code génétique, sur les protéines, les enzymes…
Et c’est sur la peau que les effets des radicaux libres sont les plus visibles.
 
Les signes cliniques du stress oxydatif : l’inflamm’aging
Tout comme l’oxydation fait rouiller, le stress oxydatif, source d’inflammation, nous fait vieillir prématurément. Les manifestations sur la peau sont nombreuses : manque d’éclat et réactivité cutanée, flétrissement, relâchement, taches pigmentaires... Et dans les cas extrêmes, les cancers de la peau.
 
Pour lutter contre le stress oxydatif et préserver la jeunesse de sa peau, des solutions existent. A commencer par l’adoption d’une hygiène de vie équilibrée, à l’abri du tabac, des excès et du soleil. Les UVA, auxquels la peau est exposée chaque jour, sont en effet une source majeure de production de radicaux libres. Une alimentation riche en antioxydants et en oligo-éléments (sélénium, zinc, cuivre…) est également recommandée.
 
Et pour protéger directement la peau, il convient de privilégier des soins anti-radicalaires. La puissance antioxydante des cellules souches, comme celles de Criste Océanique, assure à la peau une protection quotidienne contre le stress oxydatif.
Au cours des âges, la Criste Océanique a développé d’incroyables capacités de survie dans un environnement hostile, exposé au sel et aux vents marins. Sa composition chimique a ainsi été modifiée au cours du temps pour s’adapter aux conditions les plus extrêmes, la transformant en un fabuleux concentré antioxydant.

 

Articles Récents
PATRIMOINE
18.04  Madame et ses laboratoires
BACKSTAGE
16.04  La lauréate du Prix Entrepreneure Responsable ...
PATRIMOINE
14.04  Helena Rubinstein vue par les peintres
Focus sur
11.04  Les secrets de beauté des Japonaises
Articles associés
Focus sur
21.08  Expert’s Insight : le stress oxydatif
Focus sur
05.08  Les agressions radicalaires quotidiennes ...

Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires par email.
Prévenez moi de tous les nouveaux articles par email.
Veuillez saisir les champs obligatoires
Restez Connecté
X
Inscription par e-mail
Inscrivez-vous
Vous êtes bien inscrit à la newsletter.